La cuisine japonaise ou l'alimentation la plus saine du monde

L’alimentation traditionnelle japonaise reste une référence en termes d’équilibre et de qualité nutritionnelle.

Au delà de son côté exotique et dépaysant, la nourriture japonaise possède de nombreux bienfaits pour notre santé et donc pour notre espérance de vie.

I - Des aliments aux multiples vertues

II - Un maximum d'énergie pour peu de calories

III - La longévité japonaise , les secrets d'Okinawa

I - Des aliments aux multiples vertus :

L’Unesco a élevé au rang de Patrimoine culturel immatériel , le Washoku, l’art culinaire traditionnel japonais à base de poissons, de fruits, de légumes et de condiments locaux.

Nos palais occidentaux ont été séduits par cette nourriture fraîche et saine, il n’y a qu’à observer le développement des restaurants de sushi dans nos villes !


La cuisine japonaise se compose principalement d'aliments qui possèdent de multiples vertus santé : gingembre, algues, thé vert, riz, poisson gras, soja…



1. Le Poisson cru :

Le poisson cru est riche en protéines et en minéraux (fer et zinc) :

  • Le fer aide à une croissance correcte du corps humain et au maintien d'une santé robuste.

  • Le zinc aide notamment aux problèmes de peau, d'ongles et de cheveux.

Les poissons gras (saumon, thon, maquereau…) renferment des acides gras oméga-3 qui :

  • participent à la prévention des maladies cardiovasculaires

  • aident aux traitement de certains troubles mentaux,

  • améliorent la santé oculaire,

  • participent à la réduction des symptômes d’inflammation.

Tous ces éléments nutritionnels sont présents dans le poisson cru, mais sont généralement détruits lors de la cuisson du poisson.


2. Le Riz :

Le riz est une bonne source d’énergie, son mode de cuisson qui permet d'enlever l'amidon, le rend beaucoup plus digeste.

Il appartient à la famille des féculents et apportent des protéines végétales. Il est source de vitamines et de minéraux.

Le riz :

  • Aide à lutter contre les troubles du transit

  • Est pauvre en lipides et donc ne fait pas grossir

  • Offre un fort pouvoir de satiété

  • Permet de diminuer la consommation de graisses saturées

  • Permet une meilleure absorption et assimilation des nutriments y compris ceux des fruits et légumes.

Le riz est un aliment de choix pour les personnes intolérantes au gluten.


3. L'Algue :

La valeur nutritionnelle des algues est exceptionnelle. En effet, elles ont des propriétés détoxifiantes et stimulent le système immunitaire. Par ailleurs, les fibres contenues dans les algues contribuent à la prévention des maladies cardiovasculaires et de certains diabètes. Leur consommation permettrait également de réduire le taux de cholestérol dans le sang.


4. L'Edamame :


Les edamames sont une excellente source de phosphore minéral et de protéines. Elles sont riches en fer d’origine végétale, parfait pour les végétariens ! Par-dessus tout, c’est leur contenu en phytoestrogènes (composant agissant pour la prévention des maladies cardiovasculaires et de certains types de cancer) qui en fait un super-aliment.


5.Le Soja (Tofu, Miso...)

Le soja est une source importante de protéines.

Il permet un apport important en calcium et en antioxydant naturel permettant de conserver et renforcer la densité osseuse de ses consommateurs assidus. Le soja lutte contre le vieillissement cellulaire et prévient de l'apparition de cancer et contribue à limiter les risques de maladies cardiaques.


Cette petite pousse est une aide indéniable pour les femmes : il les protège du cancer du col de l’utérus. Selon une étude menée à Shangai, en comparant la consommation respective de soja de plus de 1600 femmes, touchées ou non par le cancer de l’endomètre, les chercheurs ont conclu que la présence de soja dans l’alimentation réduirait de manière conséquente les risques de développer un cancer.

Le soja est également un excellent anti-douleur. Autant en profiter !


6.Le Thé vert :

Le thé vert, bu depuis des siècles au Japon est un antioxydant puissant et donc un excellent brûleur de graisses.

Grâce à ses plantes, il a de puissantes vertus et propriétés médicinales :

  • Il renforce l'immunité

  • Désintoxique le sang,

  • Améliore la vitalité et les performances sportives

  • Aide à la prévention de différents cancers ainsi que maladies cardiovasculaires.

7.Le Sésame :


Ces graines regorgent de minéraux, dont le magnésium, le zinc et le fer. Le magnésium est bénéfique en cas d'état de stress, d’anxiété et de tension grâce à ses effets sur la relaxation musculaire.


8.Le Vinaigre de Riz :


Le « komezu », appelé communément le vinaigre de riz japonais, a divers usages dans la cuisine. Il est riche en acides aminés, en vitamines et en antioxydants. Il est considéré comme très sain au Japon, il prévient l’hypertension, réduit le cholestérol et l’hyperglycémie.


9.Le Gingembre:


Le gingembre prévient les nausées et les vomissements, c’est l’ingrédient idéal pour les femmes enceintes. Il facilite la digestion, réduit la sensation de fatigue mais est aussi un excellent anti-inflammatoire et est bon pour le coeur.

II - Un maximum d'énergie pour peu de calories :

La Nourriture :

Pour garder un corps svelte et en bonne santé, les Japonais favorisent une alimentation naturellement hypocalorique, dépourvue de sucre, de fromages, de fritures et de confiseries. Pour un volume plus important, vous n'ingérerez ainsi que peu de calories, mais satisferez votre satiété. Les légumes et autres végétaux, comme le konjac, le soja et les herbes aromatiques, représentent près de 80% de leur alimentation. Viennent ensuite beaucoup de poissons, les crustacés et les algues, puis les viandes (beaucoup moins présentent) et les volailles (moins grasses), le riz et enfin les corps gras comme l'huile de colza ou de sésame. Les sucreries et les desserts sont exceptionnels. Les Japonais s'assurent également de suffisamment s'hydrater avec de l'eau, du thé ou du sobacha (infusion de sarrasin grillé qui draine et détoxifie l'organisme.



Pratiques alimentaires :


1. L'art de bien manger :

Il n'est pas dans la culture japonaise de compter les calories. En revanche, chacun pratique le «hara hachi bun», qui consiste à ne manger qu'à 80% de sa faim pour veiller à son confort digestif. Pour limiter le nombre de calories ingurgitées, ils conseillent également de manger sans autre activité et de préférence dans le calme ou une ambiance conviviale, assis. Il est important de bien mastiquer, de regarder, de sentir et d'apprécier autant que possible ce que l'on mange pour mieux ressentir la satiété. Les contenants japonais, comme le bol et le bento, permettent de manger la juste quantité d'aliments sans trop calculer et de mettre davantage en valeur ce que l'on mange et donc de plus apprécier. Les baguettes ont aussi l'avantage de «vous ralentir un peu et de vous permettre de vous concentrer sur le repas, tout en permettant à votre corps de ressentir la satiété avant de la dépasser.


2. La cuisson :

Une cuisson à température élevée entraîne une altération de l'aliment et détruit les vitamines.

Parmi les différentes cuissons de la cuisine japonaise, on retrouve celle au wok. Celle-ci est particulièrement adaptée aux légumes puisqu’elle permet de préserver leur croquant, leur saveur mais surtout leurs vitamines.

Cuits dans très peu de matière grasse et pendant un temps très court, à feu vif, les aliments gardent ainsi tous leurs avantages nutritionnels.


Les plats japonais sont toujours très simples, confectionnés à partir d'aliments savoureux et le moins dénaturés possible, afin de garder tous leurs bienfaits nutritionnels.


III - La longévité japonaise : Les Secrets D'Okinawa:

1. Plus de poisson et moins de viande :


Avec les nombreux ports de pêche présents sur l’île, les habitants d'Okinawa consomment beaucoup plus de poisson que de viande. Grillé, cru, bouilli… ils le cuisinent sous toutes ses formes, notamment le thon. Peu gras, riche en protéines, en vitamines A et en sélénium, ce poisson est particulièrement adopté en tranches brièvement poêlées.

Le tofu, riche en protéines végétales, peu gras et dépourvu de cholestérol, est également très apprécié lors des repas en remplacement de la viande.(La viande est consommée 18 fois moins à Okinawa que chez nous)



2. Herbes miraculeuses :

Irabu, petite île à l'extrême sud du Japon, recèle un autre secret de longévité. Sur place, une association de femmes propose aux touristes de découvrir des herbes sauvages comestibles.

Le trésor, c'est le sakuna, l'herbe de longue vie. "On dit qu'on allonge son espérance de vie d'un an chaque fois qu'on mange une feuille," fait remarquer l'agricultrice Miwako Wi.

Sur place, vous pourrez cuisiner avec chez l'habitant, une expérience que vous ne pourrez vivre nulle part ailleurs au Japon. Et le clou du spectacle, c'est la fleur d'hibiscus en tempura.



3. Un appétit pour la vie :

Ses 160 îles bordées par le Pacifique et bercées par un climat subtropical, ainsi que sa population accueillante font d'Okinawa, un endroit où il fait bon vivre pour longtemps.

Cet archipel japonais détient le record du plus grand nombre de centenaires : on en recense quelque 76 pour 100.000 habitants, soit trois fois plus que dans le reste du monde.